Selon moi, pour un premier rendez-vous, les seules idées valables incluent un verre (dans un bar pas trop bruyant) et peut-être un quiz. Cela me donne l’occasion de montrer mes talents au Trivial Pursuit (toutes ces soirées en solo à l’université auront fini par payer). Les autres activités plus extravagantes ou originales peuvent certes impressionner, mais rester simple est toujours une meilleure idée. Alors suivez mes conseils et n’emmenez jamais quelqu’un (surtout s’il s’agit de moi) à un premier rendez-vous dans l’un de ces endroits horribles, absolument nuls pour les rencards.

Le bar à tapas

Ici, tout est cher et peu copieux — deux choses qui ne vous mettent pas vraiment dans l’ambiance. J’ai déjà un avis très tranché sur la question du partage, le concept même du business des tapas. J’ai l’impression d’être une géante qui dévore de toutes petites portions. Avez-vous remarqué que les chaises dans les bars à tapas sont ultra petites ? Je ne veux pas sortir d’ici après n’avoir mangé qu’une patata brava et une demi-croquette. Je vous le déconseille absolument.

Un spectacle d’humoriste

J’adore rigoler. Je ris de moi-même tous les jours. Mais, si par malheur nous étions assis au premier rang, non seulement je suerais à grosses gouttes sous les projecteurs, mais je passerais également toute la soirée à prier pour que l’humoriste ne fasse pas de blague sur nous. Ça commence en général par « Oh, c’est votre premier rendez-vous ? » et ça continue par des remarques sur mes auréoles jusqu’à ce que j’aie clairement envie de quitter la salle.

Le cinéma

Bien que parler aille à l’encontre de ma tendance à la solution de facilité, une salle de cinéma n’est pas le meilleur endroit pour avoir de vraies discussions. Le but d’un rencard est bien d’apprendre à découvrir quelqu’un. Si je voulais passer du temps avec quelqu’un sans parler, j’irais traîner chez ma cousine Bonnie, elle est un peu bizarre.

Le bar trop bruyant

Dans mon temps libre, je m’imagine être une vieille dame de 86 ans, Evelyne, qui vit seule et tricote toute la journée. Les bars bruyants ne sont faits ni pour Evelyne ni pour moi. Je ne pourrai pas vous entendre, ni même m’entendre penser ou parler. Bon et puis je suis très sensible au bruit, j’ai des acouphènes dès que je rentre dans un espace clos où le son dépasse les 40 décibels. Ma mère pense que c’est un trouble de la personnalité. Elle a tout à fait raison. Ça s’appelle la misophonie.

Le musée

J’aime l’art. Les musées. Ils respirent le calme et le silence. Et, vous l’aurez deviné, Evelyne aime le calme. Mais les musées le sont peut-être un peu trop. Difficile de se parler au musée. Mon rencard a beau être pas mal, j’ai envie d’autre chose que de le regarder dans le blanc des yeux devant une peinture abstraite. Et vous savez quoi d’autre ? Il fait froid au musée. Et difficile pour Evelyne d’amener sa combinaison tout en laine avec elle.