Vous démarrez une nouvelle relation. Vous aimez bien cette personne et vous espérez que ça va durer. Vous recherchez des conseils fiables et concrets sur les erreurs à éviter. Sachez qu’il existe quelqu’un qui détient les réponses à toutes vos questions, disponible pour vous 7j/7 et 24h/24 et qui ne vous laissera jamais tomber.

Internet, exactement ! En tout cas, c’est lui que j’ai sollicité au début de ma dernière relation. J’ai réalisé une recherche rapide dans Google en tapant « les erreurs à ne pas commettre au début d’une relation » et j’ai trouvé un tas de conseils qui allaient sans aucun doute me mener vers le succès.

« 7 choses à éviter quand vous démarrez une nouvelle relation », cliquer . « 9 trucs essentiels à préserver au début d’une nouvelle relation » passer . « 11 photos de petits animaux se câlinant » enregistrer dans les favoris .

J’ai dévoré les conseils de mes amis (aussi connus sous le nom de sites Internet) jusqu’à ce que je sois parfaitement sûre d’être absolument irréprochable face à mon prétendant. Tout foutre en l’air n’était pas une option. 20 sur 20 en relation amoureuse. J’étais Dieu.

Malheureusement, au bout d’un moment, j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’étais qu’une simple mortelle. J’avais commis au moins cinq des péchés capitaux d’une nouvelle relation de couple. J’ai alors retenu mon souffle, imaginant déjà que ma moitié allait finir par déguerpir mais pas du tout. Près d’un an plus tard, aucune de mes erreurs passées n’est encore revenue me hanter. Tout ça m’a fait réfléchir et je me suis dit que la liste des 5 grandes règles devait sans doute être revue.

Erreur originelle : ne couchez pas ensemble trop vite

Nouvelle règle : couchez ensemble dès que vous êtes prêts tous les deux

Je dirais que ce vieux conseil est sans doute né de cette idée erronée qui voudrait que certaines personnes (a.k.a. toutes les femmes) ne seraient pas vraiment intéressées par le sexe et que d’autres (a.k.a. tous les hommes) ne s’intéresseraient qu’au sexe. Il semblerait même que tout cela soit faux.

En matière de sexualité, nous avons tous des préceptes différents. Pour certaines personnes, il est important d’être sûr(e) de la bonne alchimie sexuelle avant de se lancer dans une relation affective. Si elles se rendaient compte au bout d’un mois qu’elles ont des sentiments pour la personne mais que physiquement, ce n’est pas le pied, ce serait le drame absolu. Pour d’autres, il est nécessaire de passer du temps à développer un lien affectif pour se sentir ensuite prêt(e) à se lancer dans des relations physiques, qui du coup, sont bien plus agréables.

La seule façon d’être sûr(e) que vous ne faites rien que vous n’avez pas envie de faire, c’est de ne pas le faire si vous n’en avez pas envie… Essayez de répétez ça rapidement trois fois (si, si, c’est important). Si vous avancez tous les deux tranquillement, vous pouvez alors définir sereinement vos attentes mutuelles. Vous pouvez dire des trucs comme : « Je veux coucher avec toi ce soir et continuer à faire ta connaissance demain. ». Si vous êtes sur la même longueur d’onde, c’est parfait. Prenez le temps de mettre du jazz tout doux et essayez d’allumer la bougie, au risque de vous rendre compte que la mèche est trop courte et que vous ne pouvez pas l’allumer sans vous brûler les doigts. Pour autant, si vous découvrez que vous n’êtes sexuellement pas en phase, vous risquez de ne pas l’être non plus dans bien d’autres domaines.

Erreur originelle : ne tombez pas trop vite amoureux

Nouvelle règle : n’ayez pas peur de vibrer

Si vous devez choper quelque chose lors d’une nouvelle relation, les sentiments sont sans aucun doute la meilleure option. Et si vous avez l’impression que la connexion se fait rapidement entre vous, il y a de fortes chances que la personne avec qui vous sortez ressente la même chose. Si ce n’est pas le cas ou que vous vous rendez compte que l’autre ne cherche pas une relation sérieuse, l’idée est surtout de gagner du temps. Quoi qu’il en soit, vous ne prenez vraiment aucun risque à être honnête.

Si vous tombez amoureux ou amoureuse de quelqu’un qui a besoin de plus de temps pour faire confiance, vous n’aurez peut-être pas d’autres choix que de respecter ses limites. Vous devrez alors la ou le laisser développer des sentiments à son rythme. Si vous êtes à l’aise avec ça, c’est parfait. Si vous n’êtes pas un modèle de patience, il faudra peut-être passer à autre chose.

Erreur originelle : on ne scrute pas les profils sur les réseaux sociaux

Nouvelle règle : d’une manière ou d’une autre, je finirai par savoir

Vous fréquentez une nouvelle personne et pour le moment, vous en savez peu sur elle . Accordez-vous une petite incursion sur son profil Facebook, Instagram et même (cerise sur le gâteau) Linkedin. Vous vous dites que c’est un conseil un peu malsain ? Au contraire, une petite visite dans les méandres des réseaux sociaux n’est pas forcément une mauvaise idée.

Vous pouvez apprendre beaucoup sur une personne grâce à sa présence en ligne ou même son absence. En règle générale, si un profil est public et créé par la personne elle-même, vous ne faites rien de malhonnête. En réalité, beaucoup de gens associent même leur Instagram à leurs applications de rencontres. C’est un bon moyen de montrer qui vous êtes et de faire en sorte de rencontrer quelqu’un qui vous ressemble.

Ça devient glauque à partir du moment où vous vous retrouvez sur le profil public de son ex, dans les archives de l’année dernière, à chercher des photos de leur couple. C’est assez malsain d’abord, mais en plus, vous risquez de liker une photo sans le faire exprès… et ça c’est nul je crois… enfin c’est sûr même… j’en ai fait les frais.

Vous pouvez d’ailleurs faire les choses de façon très transparente. En lui disant par exemple : « Je suis allé(e) voir ton profil Facebook et j’ai vu que tu aimais le groupe Smashmouth. C’est génial. Ça te dit d’aller les voir en concert ? ». Vous vous êtes découvert une passion commune (et il semblerait que ce soit les années 90) et c’est une excellente idée de sortie.

Erreur originelle : ne parlez jamais de vos ex

Nouvelle règle : le meilleur est à venir et tu n’as encore rien vu

On apprend beaucoup sur nous-même quand une relation échoue. Les ex représentent tout ce que nous recherchons chez une personne, ou bien au contraire, ce que nous ne voulons plus jamais trouver. Parler ouvertement de notre passé est un moyen de renforcer vos liens avec cette nouvelle personne, de dévoiler vos fragilités et de lui montrer ce que vous attendez d’elle ou de lui.

Après 16 ans, nous avons tous des dossiers. Même si vous n’avez pas forcément vécu de relation amoureuse sérieuse, vous avez forcément eu des relations avec des amis, votre famille. Vous avez connu des coups de foudre, des chagrins. En fait, s’il y a bien un bon moment pour faire le point sur les ex, c’est bien au début d’une nouvelle relation. Une fois que vous aurez établi une routine solide avec votre nouveau chéri ou nouvelle chérie, il sera toujours temps de mettre vos ex au placard et de profiter des bons moments à venir.

(Remarque : si vous passez tout votre premier rendez-vous à parler de votre ex, c’est peut-être que vous n’êtes pas complètement passé à autre chose.)

Erreur originelle : ne pas envoyer trop de messages ou se parler trop au téléphone

Nouvelle règle : si tu veux me (re)joindre, appelle-moi

Il n’y a rien de plus amusant qu’une bonne conversation écrite qui coule de source. Vous avez des papillons dans le ventre quand un message arrive ding. Un message de séduction ? Un message rigolo ? Un message trop mignon ? Vous êtes complètement accro.

Nous avons tous des agendas bien remplis et au début d’une relation, il est parfois difficile de se voir plus d’une ou deux fois par semaine. Les messages et les appels peuvent aider à renforcer la relation à distance.

Avertissement : quand vous sortez avec des amis ou que vous êtes au boulot, rangez votre téléphone. C’est bien aussi de faire des pauses. Mais c’est aussi tout à fait délicieux de passer trois heures la nuit à s’envoyer des milliers de GIF.