Je suis persuadée qu’il faut savoir mettre de côté les règles et comportements que la société nous impose de suivre lors d’un rencard. C’est en tout cas ce que m’a appris ma première relation non monogame. Toutes les personnes avec lesquelles je sors me submergent de questions sur mes relations et ma vie sexuelle, et j’essaie d’être aussi franche que possible avec elles. Au bout de quelques années, j’ai fini par comprendre que j’avais moi aussi droit à cette même honnêteté en retour.

Notre culture nous pousse à croire qu’être direct revient à être désagréable, mais c’est exactement l’inverse. Où est la gentillesse lorsque vous mentez ou occultez une partie de la vérité pour faire plaisir à votre interlocuteur ? Je milite au contraire pour une honnêteté tout à fait pragmatique. Dispensée et perçue avec bienveillance et sans jugement, c’est pour moi une véritable marque d’empathie, même si certaines conversations ne sont pas toujours faciles.

Maintenant que vous avez compris mon point de vue, voici quelques questions qui, bien qu’elles paraissent bizarres ou même désagréables, sont en réalité appréciées par la plupart des gens. Et si ce n’est pas le cas ? Eh bien, elles vous feront toujours gagner du temps.

1. Qu’est-ce que tu cherches ?

C’est LA question qui nous brûle souvent les lèvres, mais que nous ne posons pas de peur de tout gâcher. Prenons un peu de recul pour étudier la situation logiquement. Si une simple question sur un sujet aussi fondamental « gâche tout », croyez-vous vraiment que cette relation en vaut la peine ? Les femmes sont ainsi particulièrement concernées par cette crainte d’être « celle » qui posera « cette question ». D’après mon expérience, la plupart des gens sont pourtant soulagés qu’on la leur pose sans détour.

Toutefois, je prends soin d’expliquer au préalable à mon rencard qu’il n’y a pas de mauvaise réponse, que je préfère la vérité à un mensonge et qu’il ne me doit rien d’autre que sa franchise. Aucun risque d’énervement de ma part, en particulier en tout début de relation : j’essaie juste de réunir toutes les informations dont j’ai besoin pour déterminer si je dois m’investir davantage.

Cette question m’a évité il y a peu de coucher avec un mec qui semblait chercher une relation, mais ne souhaitait en fait qu’un plan cul. Que l’on s’entende bien, je n’ai rien contre, mais je suis simplement contente de l’avoir su avant que le fantasme que j’avais commencé à imaginer ne s’écroule.

2. Bon et sinon, qui d’autre est-ce que tu vois en ce moment ?

Je recommande vivement de poser cette question dès le premier rencard. L’honnêteté et l’assurance de la réponse vous en diront long. Tout le monde multiplie les rencontres et plus tôt vous saurez si votre rencard entretient déjà des relations sérieuses, moins vous vous inquiéterez d’avoir l’air de vouloir lancer LA discussion. Évaluez simplement la situation pour déterminer si la personne est suffisamment mature pour faire preuve de franchise envers vous.

En formulant la question de cette manière (en sous-entendant que vous n’êtes pas le ou la seule sur le coup plutôt qu’en demandant si vous avez de la concurrence), vous éviterez de porter un jugement. Votre rencard peut ainsi tout à fait vous répondre qu’il ne voit personne : ce n’était pas une question piège.

3. Qu’est-ce que tu penses de la monogamie/polygamie ?

Je n’avais jamais posé cette question avant de me retrouver dans une relation non monogame, mais je continuerai à la poser même si je reviens un jour à la monogamie. C’est un sujet quand même essentiel pour deux personnes sur le point d’emboîter leurs corps (et leurs cœurs). Si vous ne partagez pas les mêmes idées sur la question, il faut le savoir.

4. À quand remonte ton dernier test ?

Je comprendrais que vous n’osiez pas poser cette question au premier rendez-vous. Pour autant, j’ai remarqué que je finissais presque toujours par regretter d’avoir repoussé l’échéance jusqu’au moment fatidique où je me retrouve en chaussettes (ou pire encore, de ne pas avoir posé la question du tout). La réponse vous apprend non seulement si votre rencard souffre d’une quelconque IST, mais aussi s’il souhaite aborder la question du sexe en adulte, s’il paraît honnête et s’il accorde de l’importance à sa santé et sa sécurité. D’après mon expérience, les personnes qui vous répondent « Cela fait longtemps, mais je mets toujours une capote. » ou « Je n’ai aucun symptôme, donc bon… » ne sont généralement pas les plus matures.

Si vous imposez à vos partenaires de vous montrer les résultats d’un test récent, vous leur donnez au passage l’occasion de vous prouver qu’ils envisagent votre relation sérieusement et pouvez prendre votre temps, à l’ancienne.

5. Pourquoi ta dernière relation n’a pas marché ?

La réponse à cette question en dira long et révélera notamment si votre rencard aime analyser les choses, quel est son historique amoureux, dans quel état d’esprit il se trouve actuellement et s’il a tendance à reporter la faute sur les autres. Attention aux rencards qui critiquent leurs ex ou parlent de « cinglés » sans évoquer leur propre rôle dans l’échec de la relation.

6. Pourquoi tu es célibataire, à ton avis ?

Voici une autre question qui montre dans quelle mesure une personne prend la peine d’analyser sa situation et tend à faire porter la responsabilité de l’échec à l’autre. Si vous appréciez vraiment la personne, vous pouvez poser cette question tout en lui faisant un compliment. Évitez quand même les clichés du type « Pourquoi un beau mec/une belle fille comme toi est encore célibataire ?», mais vous pouvez partir sur une variante dans la même idée.

7. Euh… pardon ?

Je pose cette question lorsqu’une personne fait quelque chose d’énervant, de désagréable ou d’indélicat. En attirant son attention sur son action, encore une fois de manière mesurée et avec bienveillance, vous pouvez lui montrer qu’elle a pu vous offenser. Dans le meilleur des cas, elle pourra se faire pardonner, dans le pire, elle y réfléchira peut-être à deux fois avant de recommencer.

8. Il y a des choses que je dois savoir ?

Vous pouvez également formuler votre question sous la forme « Qu’est-ce que tu penses de [point bloquant] ? »Il peut s’agir du carnisme, des enfants, de Trump, peu importe. Mieux vaut être au courant le plus rapidement possible.

9. Comment s’est passée ta plus longue relation ?

Il est intéressant de savoir si votre rencard a déjà eu une relation durable, en particulier si c’est ce que vous cherchez, vous aussi. Si à 45 ans, il n’a jamais été en couple plus d’un an, il est préférable de le savoir (et d’en connaître les raisons) pour ajuster vos attentes, sans pour autant le disqualifier. De même, si votre rencard sort tout juste de 7 ans de mariage, autant le savoir.

10. Du coup, tu penses faire quoi ?

J’aime poser cette question quand mon interlocuteur m’explique qu’il déteste son travail ou la politique, ou lorsqu’il se montre négatif de manière générale. Tout le monde se plaint, mais savoir si votre interlocuteur se plaint et essaie de changer les choses en dit long sur sa personnalité. C’est également un bon moyen de répondre lorsqu’une personne fait preuve de cynisme en évoquant le monde des rencontres. Si elle vaut la peine que vous lui accordiez de votre temps, elle sera surprise d’être prise au mot avec bienveillance comme vous l’avez fait, avant d’être impressionnée.

11. Alors, je suis comme tu l’imaginais ?

La réponse à cette question vous aidera à savoir l’impression qui se dégage de votre profil et permettra à votre rencard a) de montrer à quel point il est honnête et b) de vous faire comprendre qu’il est intéressé. Posée avec assurance, cette question montre que vous ne doutez pas de vous, ce qui est toujours sexy.

12. Qu’est-ce que tu veux savoir d’autre sur moi ?

Au début, j’avais tendance à combler les blancs en bombardant mon rencard de questions, une manière inconsciente de m’attirer ses faveurs. J’ai depuis appris qu’il fallait se méfier des personnes capables de se lancer dans un long monologue sans vous laisser en placer une. C’est vrai, certaines personnes sont simplement très bavardes. Mais assurez-vous que votre rencard vous pose aussi des questions sur vous, notamment si vous êtes une femme hétéro (normes sociales genrées, bonjour !). Si vous vous retrouvez à hocher la tête pendant 5 minutes d’affilée sans ouvrir la bouche, profitez du prochain silence pour ne pas réagir pendant quelques secondes, puis posez cette question pour vous replacer au centre de la conversation.

Je pense aussi que c’est une bonne manière de terminer un premier rendez-vous, même si votre rencard vous a déjà posé plein de questions. Vous montrez ainsi votre assurance et votre intérêt, et lui permettez de poser les éventuelles questions qui lui brûlent les lèvres. D’ailleurs, c’est aussi une très bonne question à poser en entretien. Et s’il n’a rien à vous demander ? Eh bien, cela en dit long. Votre personne mérite quand même un minimum d’intérêt !